[hôpital]
Améliorer les secteurs cliniques
Patient sur le CT Scanner

Voici quelques-unes des innovations et des histoires de succès en matière de services cliniques en 2017-18.

Nous avons procédé au lancement d'un nouveau tomodensitomètre (CT scanner) à module cardiaque spécialisé, obtenu avec l'appui de la Fondation. La population de la région a désormais accès à une technologie de pointe pour obtenir un diagnostic cardiaque de manière rapide, fiable et sans inconfort. Un second tomodensitomètre, installé directement dans les locaux de l'urgence, permet dorénavant aux patients de l'urgence d'obtenir un diagnostic plus rapide et contribue à réduire le temps qu'ils doivent passer à l'urgence.

  • L’appareil capture 320 images simultanées en 0,275 secondes

Nous avons ouvert de nouveaux lits temporaires au programme en santé mentale, apportant un répit crucial dans un domaine où les listes d'attente sont bien longues, surtout pour les patients qui auraient besoin de soins en français. L'ouverture des nouveaux lits, réalisée avec seulement quelques semaines de préavis, a nécessité une mobilisation extraordinaire et un remarquable niveau d'entraide entre de nombreux secteurs de l'hôpital.

Depuis le 1er avril 2017, Montfort est l'organisme responsable du maillon santé – Ottawa Est. Les maillons santé représentent une nouvelle manière de coordonner les soins de santé au niveau local. Ils ciblent les patients qui reçoivent des soins de différents fournisseurs, souvent de manière non coordonnée. Généralement, ces patients sont des personnes âgées qui souffrent de plusieurs maladies chroniques ou de maladie mentale. Ces patients se retrouvent souvent aux urgences afin de recevoir des soins et sont admis à l'hôpital à répétition, alors qu'ils pourraient obtenir leurs soins dans la communauté.

Depuis août 2017 :

  • appui à 200 patients
  • 25 partenaires régionaux

La prévention des chutes est un défi quotidien dans les hôpitaux du monde entier. Plusieurs initiatives sont en cours à Montfort, notamment un projet pilote au 6C et 4C qui identifie les patients risquant de faire des chutes, en ajoutant une étoile filante sur le tableau de bord placé à la tête de leur lit.

  • 30 % moins de chutes depuis janvier 2017

La Charte des droits et responsabilités des patients de Montfort a été revue à la lumière de nos nouvelles mission, vision et valeurs. Les patients-partenaires ont participé à l’élaboration dès la phase initiale de la revue. Puis nous avons affiché l’ébauche de la Charte des droits et responsabilités des patients sur la page Facebook de Montfort en invitant les gens à nous faire part de leurs commentaires. Le message a été vu près de 3000 fois et les commentaires ont été unanimement positifs. Notre nouvelle charte des droits et responsabilités est affichée dans des lieux publics à travers l'hôpital.

L’expression « Autres niveaux de soins » (ANS) désigne un patient qui occupe un lit dans un hôpital alors qu'il attend une place dans un autre établissement, tel qu'un centre de soins de longue durée. Ce patient n’a pas besoin de l’intensité des ressources ou des services fournis dans un hôpital, mais pour diverses raisons, il ne peut rentrer à la maison. À la suite de pourparlers avec le réseau local d'intégration des services de santé de Champlain, pendant une semaine nous avons obtenu un accès prioritaire à des lits de soins de longue durée, ce qui nous a permis de transférer de nombreux patients dans un environnement mieux adapté à leurs besoins. De plus, un groupe interprofessionnel se rencontre deux fois par semaine afin de revoir les choix pouvant être offerts aux familles, ce qui permet aussi aux familles d’être plus informées, plus rapidement.

Le temps de réponse aux cloches (appel d'infirmière) est directement lié au niveau de satisfaction des patients. En effet, lorsque l'on est à l'hôpital et qu'on ne se sent pas bien, personne n'a envie d'attendre bien longtemps après avoir demandé de l'aide. Une infirmière du 5C a noté le taux élevé de plaintes liées au temps d'attente aux cloches et, dans le cadre de sa formation Lean Ceinture verte, elle a mis en place une série d'initiatives pour régler ce problème.

Le temps d'attente moyen après un appel de patient au 5C :

  • près de 10 minutes en 2017
  • 4 minutes en mars 2018

Comme les autres hôpitaux de la province, le terrain de Montfort est devenu 100 % sans fumée au 1er janvier 2018. Cette démarche s’est accompagnée de nombreux efforts de conscientisation auprès des membres du personnel ainsi qu’une campagne régionale avec les autres hôpitaux de la région afin de sensibiliser les patients et leurs proches.

Montfort a répondu à un appel de la Commission de la santé mentale du Canada afin de produire deux vidéos témoignages et un court métrage sur la santé mentale. Les vidéos ont été produites sous la supervision du programme de santé mentale de Montfort afin d'assurer l'authenticité des témoignages et de démontrer les meilleures pratiques. Les vidéos servent dorénavant dans le cadre du cours « Premiers soins en santé mentale » de la Commission, donné en français à travers le Canada.

En 2017, 45 membres du personnel ont suivi une formation offerte par le RLISS sur les besoins culturels des autochtones et une quinzaine d’autres sont déjà inscrits pour une nouvelle vague de formation, en 2018.

Une équipe du Réseau Trillium était de passage à Montfort en novembre 2017. Ils venaient reconnaître les membres de l’hôpital pour le travail accompli en vue de sauver des vies grâce au don d’organes. Lors de cette célébration, l’hôpital a reçu une plaque et des certificats de reconnaissance ont été remis aux « héros méconnus » en matière de don d’organe à Montfort. Des gens travaillant au bloc opératoire, aux soins intensifs et au 4A ont ainsi été honorés lors de la courte cérémonie.

  • Taux de conversion de 100 % pour le don d’organes en 2017

Enfin, un travail de longue haleine pour plusieurs projets s'est poursuivi durant l'année.

À titre d'exemple, avec cinq autres hôpitaux de la région, Montfort est membre du réseau Champlain : Association des Partenaires MEDITECH, ou CHAMP, en vue de faire une importante mise à niveau du logiciel MEDITECH, qui gère les dossiers électroniques de nos patients. Le partage d'un système MEDITECH commun, fonctionnant sur une seule base de données, permet d'économiser sur le coût du matériel et des logiciels, ainsi que sur les coûts de formation et d'appui technique. Surtout, en travaillant ensemble, nous sommes en mesure de partager nos expériences et nos forces, et tirer parti de la technologie pour améliorer l'expérience du patient, du clinicien et du personnel.

De plus, cette année encore, nous avons collaboré étroitement avec Agrément Canada, un organisme national appuyant l’amélioration continue des organismes de soins de santé. Il va de soi que les équipes de tout l'hôpital se sont préparées minutieusement à la visite d'Agrément, une évaluation par des pairs œuvrant dans des établissements de santé au Canada, qui a eu lieu en avril 2018. Montfort est également fier d’être un site de formation pour les visiteurs d’Agrément Canada, notamment les visiteurs francophones.

  • Environ 40 visiteurs en formation viennent chaque année pour une visite simulée
  • 3 membres de l'équipe Montfort sont eux-mêmes des visiteurs d'Agrément

De plus, trois de nos pratiques ont été reconnues comme étant des pratiques exemplaires par Agrément Canada, c’est-à-dire une pratique « d’avant-garde dans un secteur de prestation de services, destinée à un milieu de soins précis ou visant à résoudre une difficulté particulière liée aux soins de santé. » Nos 3 pratiques exemplaires :

  • le modèle logique du programme de santé mentale
  • la vérification du bien-être centrée sur l’usager
  • un patient-partenaire redéfinit le flot du programme chirurgical

Encourager la formation et la recherche
Employée partageant le résultat de ses recherches

Voici quelques-unes des innovations et des histoires de succès en lien avec notre statut d'hôpital universitaire, qui ont eu lieu en 2017-18.

Cette année, nous avons souligné le 25e anniversaire de la résidence en médecine à Montfort. En effet, en 1992, Montfort signait une affiliation avec l’Université d’Ottawa pour former des résidents en médecine familiale en français. Le 25e anniversaire du programme a été célébré en avril 2018, lors de Retrouvailles parrainées par la Fondation de l'Hôpital Montfort.

  • 200+ médecins formés pour offrir des soins exemplaires en français

Nous avons célébré les résultats du Service canadien de jumelage des résidents, le système national qui associe des résidents en médecine avec des postes dans les hôpitaux à travers le pays. Nous étions très heureux d'apprendre que tous les postes offerts à Montfort seront pourvus cette année. En plus des 13 postes en médecine familiale, Montfort accueillera donc des résidents en médecine interne, obstétrique-gynécologie, chirurgie générale ainsi que psychiatrie.

  • 17 postes de résidence en médecine

L’Équipe communautaire de traitement intensif (ÉCTI), qui compte une douzaine de spécialistes de la santé mentale, travaille pour Montfort tout en étant basée dans le secteur Vanier. Ceux-ci offrent du soutien et de l’accompagnement dans le milieu de vie de leurs patients, qui sont des adultes francophones présentant des troubles de santé mentale sévères et persistants, tels que schizophrénie, troubles bipolaires graves ou psychoses. Dans le cadre d'un projet-pilote financé par l’ISM, une recherche de l'ÉCTI a démontré que la vie des personnes atteintes de troubles mentaux sévères s’améliore quand ils intègrent des activités physiques « sur mesure » dans leur quotidien.

Grâce à une entente signée en juin 2017, les médecins œuvrant à Montfort peuvent dorénavant consacrer plus d'heures à former la relève en médecine et mener de la recherche en français. Le Plan de diversification des modes de financement est, en fait, un contrat entre les médecins, Montfort, l’Université d’Ottawa et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario afin d’appuyer financièrement le personnel médical qui désire enseigner ou faire de la recherche. Cette initiative aura des retombées positives non seulement pour les patients de Montfort, les étudiants et les résidents en médecine, mais ultimement sur l’ensemble de notre communauté.

En juin 2017, une équipe de Montfort s'est rendue à Toronto afin de participer à un hackathon, un événement qui permet à des équipes de trouver des solutions numériques à différents problèmes, dans ce cas-ci en santé mentale. Leur but était de créer un nouveau prototype comme solution à un problème de télésanté, plus spécifiquement de trouver une solution au stress digital pour les professionnels de la santé qui doivent gérer un influx constant d’information. En une journée, avec l'appui de chercheurs affiliés aux Instituts de recherche en santé du Canada, ils ont conçus CogNeat, une application dotée d’un système d’intelligence artificielle, qui sera développée au courant de la prochaine année.

Une autre application mobile sur laquelle nos équipes ont travaillé vise à réduire la surutilisation et le surpeuplement des salles d'urgence, et pourra être utilisée par les patients ou les membres de la famille pour dépister les symptômes médicaux aigus courants. Cette application, nommée Symptoms Pal, mènera éventuellement à un meilleur autotriage des patients à partir du confort de leur domicile et les aidera à chercher le service approprié à l'endroit approprié.

De septembre 2017 à avril 2018, Montfort s'est joint à d'autres hôpitaux de la région participant à l’essai clinique FLUID, un projet à grande échelle pour comparer deux solutions salines. L’objectif est d’évaluer l’impact des solutions salines sur le taux de réadmission et de mortalité des patients. Même une très petite différence entre les deux produits pourrait représenter des avantages importants pour nos patients. Pendant six mois, tous les patients de Montfort ont fait partie du projet-pilote, sauf ceux des cliniques ambulatoires et les nouveau-nés.

Toutes ces initiatives et plus encore font en sorte que Montfort continue sa progression dans le palmarès des 40 principaux hôpitaux de recherche au Canada. En 2017, grâce au travail de l'ISM, l’hôpital a atteint le 37e rang à l’échelle nationale et 17e sur 20 hôpitaux ontariens. Considérant que notre institut de recherche a été lancé il y a cinq ans à peine, le fait que nous sommes en quatrième place en matière d’augmentation démontre la vivacité de la recherche à Montfort.

  • 7,706 millions $ en recherche en 2016
  • Hausse de 15,1 % comparativement à 2015
  • 55 chercheurs
  • 3 chaires de recherche + 2 en développement
Rechercher l'efficience administrative
Membres du personnel portant fièrement la nouvelle carte d'identité

Voici quelques-unes des innovations et des histoires de succès dans la gestion de l'hôpital pendant l'année 2017-18.

Le projet du Carrefour santé d'Orléans a fait de grandes avancées cette année. Au printemps 2017, un sondage a permis de mieux connaître les attentes de la population par rapport au Carrefour. Par la suite, un atelier d’une semaine, incluant des membres du personnel, des médecins, des bénévoles, des patients-partenaires et des membres de la communauté, a permis de clarifier le flot du patient, ce qui a grandement influencé le travail des architectes pour la conception schématique du Carrefour. Une assemblée publique a eu lieu en novembre 2017. En janvier 2018, Montfort et Infrastructure Ontario ont émis un appel de qualification.

  • 476 répondants au sondage
  • 120 participants à une assemblée publique
  • 5 compagnies préqualifiées pour répondre à l’appel d’offre (été 2018)

La question du stationnement est un dossier délicat, tant pour patients et visiteurs que pour les membres du personnel de Montfort qui utilisent leur voiture pour venir à l'hôpital. L'équipe du stationnement a revu tout son processus et de nombreuses améliorations ont été apportées durant la dernière année.

  • Quand le stationnement est plein, un agent dirige les patients vers les espaces de stationnement encore libres ailleurs sur le terrain.
  • Le laissez-passer de stationnement HPASS, lancé à la fin 2016, offre une option économique et pratique aux patients et leurs proches, avec des options de laissez-passer de 5, 10 ou 30 jours, valides pendant un an.
  • Le système Whoosh est maintenant offert dans certains lots. Ces parcomètres peuvent être payés à distance avec une carte de crédit. Le visiteur ou le patient qui utilise ce système peut donc rajouter quelques minutes à son stationnement tout en restant confortablement assis dans la salle d’attente.
  • Pour ceux qui ne veulent pas payer avec leur téléphone cellulaire, plusieurs lots offrent maintenant le système « payer et afficher » (Pay and display), déjà bien connu dans les rues d'Ottawa.
  • Des espaces réservés aux femmes enceintes ont été désignés dans le stationnement des visiteurs et celui des employés

À la suite du lancement de la nouvelle image de marque de Montfort, nous avons procédé au déploiement des nouvelles cartes d'identité pour tous ceux et celles qui travaillent, font du bénévolat ou étudient à Montfort. Avec la nouvelle carte d'identité, il est plus facile pour patients et visiteurs de savoir à qui ils s'adressent et quel est le rôle de cette personne.

Le recrutement de personnel qualifié et bilingue est toujours un défi pour les hôpitaux. Heureusement, la page d'emplois disponibles à Montfort est normalement la plus visitée sur le site web de l'hôpital. Les candidats sont nombreux à être intéressés par un poste à Montfort… Afin d'améliorer l'efficience du système de recrutement, la direction des ressources humaines a implanté le système Njoyn, un outil de gestion des candidatures, en février 2018 pour les postes affichés à l'externe. L'affichage interne a suivi par la suite. La fonction d’acquisition de talent sera simplifiée tant du côté des ressources humaines que pour les employés et candidats potentiels, qui peuvent consulter les postes disponibles 24 heures par jour, et accessible 7 jours par semaine, de n’importe quelle plateforme électronique.

De plus, l’équipe des ressources humaines de Montfort participe de manière proactive à des foires d'emploi dans divers collèges et universités en Ontario et au Québec afin de recruter de nouveaux membres pour l’équipe Montfort. L’équipe de l’ISM, qui a une grande expertise en ce qui concerne les étudiants et les stagiaires, joint aussi ses forces aux ressources humaines. En dehors de la région de la capitale nationale, plusieurs étudiants sont surpris d’apprendre que nous sommes le seul hôpital universitaire francophone en Ontario et veulent en apprendre davantage sur la belle région de l’Est ontarien et de l’Outaouais.

En juillet 2017, Mélanie Dubé a été nommée au poste de vice-présidente des Finances. Ce choix faisait suite à un processus de sélection à l'échelle nationale, réalisé par une agence spécialisée en recherche de personnel exécutif. C'est également un bel exemple de la volonté de Montfort d'encourager l'avancement à l'interne, puisque Mme Dubé travaille à Montfort depuis près de 20 ans. Ayant entamé sa carrière comme thérapeute respiratoire, elle a rapidement gravi les échelons comme gestionnaire clinique, puis comme directrice des Finances, alors qu’en parallèle elle poursuivait des études en administration et obtenait son titre de comptable professionnelle agréée.

D'importants travaux de rénovation sur le toit de l’hôpital ont débuté à l'automne 2017. En raison de l'arrivée hâtive de l'hiver, les travaux ont dû être suspendus pour être repris au printemps 2018 et seront parachevés durant l’été 2018.

En mars 2018, la méthode pour jeter, recycler et déchiqueter du papier a changé. Le nouveau programme de recyclage et déchiquetage permet d'économiser et augmente la sécurité des dossiers; en fin de compte, il permet surtout de rediriger du personnel de l'entretien ménager vers des activités dans les secteurs cliniques.

D’autres efforts ont été déployés pour rendre l’hôpital plus « vert » et en réduire la consommation d’énergie. Des mesures ont été prises au niveau de l’éclairage et de la ventilation, par exemple avec des détecteurs de mouvement dans les salles de réunion et certains bureaux, ainsi que l’implantation de contenants d’objets tranchants et piquants qui soient réutilisables. Ces initiatives ont eu un impact important et ont permis à Montfort d'atteindre le niveau argent dans son évaluation en tant qu’hôpital vert, faite par la Canadian Coalition for Green Health Care.

La consommation d’énergie à Montfort

  • 2013 : 221 gigajoules (GJ)
  • 2014 : 202 GJ
  • 2015 : 193,6 GJ
  • 2016 : 187 GJ

Nous avions noté au cours des dernières années que les résultats sur l'engagement du personnel variaient sans gains significatifs lors de sondages trimestriels. La direction de l’hôpital a alors priorisé, parmi ses objectifs stratégiques, l’engagement du personnel. Des groupes de discussion encadrés par un consultant Lean, regroupant des employés de tous les quarts de travail et de presque tous les services, se sont réunis en mai 2017 afin de recueillir les causes de désengagement et surtout, d’identifier les solutions s’y rattachant. Parmi les initiatives en découlant, soulignons la rédaction d’un Code de conduite, lancé le 1er février 2018. Afin de démontrer l’intention de mener par l’exemple, le Code de conduite a été signé par le PDG, les participants aux groupes de discussion et les cadres ; un blitz de signature a ensuite eu lieu afin d’inviter les membres du personnel à signer le code de conduite sur une base volontaire.

  • 4 groupes de discussion
  • 62 employés participants
  • 1 code de conduite

Toutes ces initiatives et bien d'autres sont en vedette dans la « salle de pilotage stratégique », installée dans une salle de réunion publique dans la Direction générale. La salle de pilotage stratégique est un outil Lean qui permet une gestion visuelle et une discussion sur les actions à prendre pour faire évoluer les éléments importants comme la stratégie et les projets corporatifs, favorisant l’alignement, la cohérence et la collaboration. De plus, comme la salle accueille de nombreuses réunions au courant d’une journée, l’information est visible par tous, ce qui démontre la transparence de notre organisation.

Promouvoir un milieu de travail sain
Patiente au lit qui lit une carte de souhait. Source: LeDroit

Voici quelques-unes des histoires de succès et des innovations de nature plutôt sociales ayant eu lieu durant l'année 2017-18.

L'intérêt de membres de Montfort pour l'aide internationale ne date pas d'hier. En février 2018, une équipe bénévole composée de médecins, de chirurgiens, d’infirmières, d’employés et d’étudiants à Montfort qui s’impliquent pour développer la présence de notre hôpital au niveau mondial s'est formellement regroupée sous le nom de Santé mondiale Montfort. L’équipe cherche à faire prévaloir les valeurs de notre hôpital dans différents pays tels qu’en Haïti, au Burundi, au Congo, au Bénin, au Guatemala, à Djibouti; de nombreux autres suivront. C’est par l’entremise du mandat universitaire de notre hôpital qu'il a été jugé opportun de consolider toutes ces activités, et de faire en sorte que Montfort puisse rayonner à travers le monde de façon harmonisée et coordonnée.

En avril 2017, nous avons relancé le programme de Santé Mieux-être à l'intention des employés. Aux activités se déroulant avec succès depuis plusieurs années, telles que les séances de Boot-Camp et la livraison de paniers de légumes frais durant la belle saison, de nombreuses autres activités se sont ajoutées. Dorénavant, les gens qui travaillent à Montfort ont l'option de s'inscrire à des activités durant l'heure du midi ou après le travail. Au menu : des cours de yoga et de méditation; des ateliers de peinture ou de photos, des classes d'espagnol; des cours sur la préparation de sushi ou la confection de chocolats…

Le bulletin électronique des membres du personnel de Montfort a connu une refonte majeure, en octobre 2017. Résolument « centré sur la personne », à l'image de la mission de Montfort, les textes du nouveau Journal Montfort décrivent les succès et la vie de notre hôpital, racontés par les membres du personnel, et chaque article est illustré par un ou des membres de l'équipe Montfort. Les articles sont à l'occasion utilisés auprès du grand public, par exemple sur les médias sociaux. Le taux de lectorat, qui augmente régulièrement depuis 2015, a connu un bond à la suite à ce changement, et les membres du personnel soumettent spontanément un nombre croissant d'articles.

  • Lors d’un sondage, les employés ont accordé 4,3 étoiles sur 5 au nouveau Journal

Depuis décembre 2017, les médecins et les bénévoles sont invités aux activités de reconnaissance pour les années de service et de départ à la retraite; c'est également le cas pour les membres de l'entretien ménager, suite à leur rapatriement au sein de l'équipe Montfort au début 2017. De la même manière, pour la première fois deux bénévoles figurent cette année parmi les finalistes des Prix Astéria lors du Gala du mérite. Ces innovations sont le signe d'une collaboration croissante et d'une heureuse intégration entre les divers secteurs.

  • 3 semaines d’activités
  • 346 personnes reconnues pour des années de service…
  • … dont 1 médecin pour 45 ans de service
  • 26 retraités

Jusqu’à tout récemment, les patients des Soins intensifs n’avaient accès qu’à deux télévisions portatives pour se distraire. La Fondation de l’Hôpital Montfort a donc fait installer des écrans de télévision dans chaque chambre de patients aux Soins intensifs, au grand plaisir des membres du personnel, qui ont noté une hausse de la satisfaction des patients et de leurs proches.

En décembre 2017, une centaine de jeunes écoliers australiens nous ont envoyé des cartes des Fêtes bilingues, dessinées à la main, à l'intention de nos patients. Les jeunes de l'école primaire Brookside College, à Caroline Springs (Australie) avaient été inspirés par leur professeure de français, Erin Ritchie, originaire d'Ottawa. Les cartes ont été distribuées aux patients, qui les ont beaucoup appréciées en cette période des Fêtes.

Une délégation de directeurs d'hôpitaux de Belgique s'est arrêtée à Montfort en septembre 2017 dans le cadre d'un voyage d'études organisé par la Vlerick Business School. La vingtaine de participants ont souligné combien ils appréciaient certains éléments particuliers à Montfort, tels que l'éducation et l'implication des patients dans leurs soins, la mesure de la satisfaction des patients, la culture Lean à travers l'hôpital et son alignement avec notre stratégie et nos objectifs organisationnels, ainsi que les outils pour mettre en place et mesurer les initiatives d'amélioration continue.

En janvier 2018, notre hôpital a été nommé, encore une fois, au palmarès des meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale. Pour expliquer le choix de Montfort, le comité de sélection a mentionné plusieurs raisons, entre autres les prix remis lors du Gala du mérite, qui célèbrent l'engagement du personnel et leurs contributions à la recherche, l’enseignement et les soins exemplaires. Pour faire leur sélection, les membres du comité évaluent l’environnement physique, l’atmosphère de travail, les bénéfices, les congés, les communications avec le personnel, la gestion de la performance, la formation et l’engagement dans la communauté.

  • Pour la 3e fois depuis 2015, un des meilleurs employeurs de la région

Nous sommes très fiers d’être reconnus comme l'un des meilleurs employeurs de la région. En effet, c’est grâce aux membres de l'équipe Montfort que nous pouvons offrir des soins exemplaires centrés sur la personne, comme c’est notre mission.

C'est grâce à ces femmes et ces hommes qui vivent les valeurs de Montfort au quotidien que nous pourrons, ensemble, atteindre notre vision : être votre hôpital de référence pour des services exceptionnels, conçus avec vous et pour vous.